Ateliers d’autodéfense verbal adultes et ados, médiathèque de Bellevue , Brest , 14 avril 2019

Grâce à un partenariat avec la médiathèque de Bellevue et le centre social de Bellevue, les filles et femmes de tout âge pourront accéder aux stratégies d’autodéfense: le 13 avril est consacré aux femmes de 55 ans et + et le 14 avril est consacré :

-aux adolescentes pour un atelier d’autodéfense verbal de 3h sur une demi journée

-aux adultes pour un atelier d’autodéfense verbal de 3h sur une demi journée

Vous restez bouche bée face à une insulte ou une humiliation ? Vous avez
l’impression que les autres profitent de vous ? Vous n’arrivez pas à vous
faire respecter dans le cadre privé ou professionnel ou dans le cadre d’étude ?
Découvrez alors vos possibilités d’action et prenez ces situations en main!
Dans une atmosphère de respect, confiance et confidentialité, vous pourrez
échanger vos expériences et chercher des solutions pour mettre un terme à
des comportements qui vous mettent mal à l’aise.
Attention : Atelier non mixte, 12 places maxi !

Lieu: médiathèque de Bellevue

Infos et inscriptions auprès de  la médiathèque: marion.schweyer@mairie-brest.fr

Un stage d’autodéfense pour les femmes de +55ans à Brest le 13 avril 2019

Le centre social de Bellevue, à Brest, accueillera le tout premier stage de DIFENN à destination des femmes de plus de 55 ans. (il n’y pas de limites pour apprendre à se défendre)

Le 13 avril 2019 de 10h à 17h.

Les inscriptions se font directement auprès du centre social de Bellevue : arnaud.floch.csbellevue@gmail.com

Se sentir en sécurité et savoir se protéger contre des agressions, ce n’est pas une question d’âge – il n’est jamais trop tard. Vous pouvez être actrice de votre sécurité ! Les stages de prévention des agressions 55+ vont plus loin et vous permettent d’acquérir des réflexes pour vous faire respecter et vous protéger contre des agressions, dans la rue ou à la maison.

Nous partons de deux constats :

D’une part, les femmes 55+ sont particulièrement sensibles au sentiment subjectif d’insécurité, tout en étant objectivement moins souvent victimes de violences. Sans doute parce que, parfois sans le savoir, elles ont développé des stratégies de prévention efficaces.

Cependant, le sentiment d’insécurité les pousse à limiter leurs activités dans l’espace public, surtout le soir, ce qui revient à se priver d’activités culturelles et de loisirs, de contacts sociaux et de participation à la vie de la cité. Ce qui peut les mener aussi à aggraver un isolement qui les rend plus vulnérables aux violences de la part de proches. De plus, moins il y a de femmes plus âgées dans l’espace public, plus cet espace paraît hostile et peu accessible à d’autres femmes.

Stage d’autodéfense à Brest les 16 & 17 mars

 

Le prochain stage accessible à toutes, à Brest, c’est pour bientôt, les inscriptions sont ouvertes!

affiche stage brest united students
Rien de tel qu’un petit stage pour envisager le printemps plus sereinement!

DIFENN adopte la méthode Seito Boei, technique historique d’autodéfense féministe développée dans les années 70. L’autodéfense féministe a la particularité d’appréhender la violence de manière réaliste, telle que nous la vivons tous les jours et sous toutes ses formes : verbale, physique, psychologique… au travail, en famille, à l’école, dans l’espace public ou l’espace privé.

Par des jeux, exercices et mises en situation, vous pouvez expérimenter des techniques simples et efficaces de défense verbale et physique. Des moments de discussion permettent d’échanger vos opinions et expériences avec les autres participantes et de trouver du soutien. Grâce à une technique de visualisation, vous pourrez intégrer ces acquis pour qu’ils deviennent des réflexes. Le tout dans une atmosphère de confiance, de respect et de confidentialité.

Voici comment procéder pour vous inscrire au stage d’autodéfense :

    • – Réservez une place pour vous. Pour cela, nous aurons besoin de votre nom, adresse électronique et numéro de téléphone (à indiquer ci-dessous).

Ce sont les organisatrices de Brest qui prennent les inscriptions:
Eloïse LELIEVRE-CAVAREC, eloise.clelievre@gmail.com / 06.10.78.55.28 ou Fannie d’HERVÉ, fannie.dherve@gmail.com / 06.74.75.40.72

Confirmez le plus rapidement possible votre réservation de place par le paiement du stage (par chèque à l’ordre de DIFENN ou bien par espèce, en indiquant votre nom et votre prénom avec le paiement, mis sous pli)
– Quelques jours avant l’activité, vous recevrez un e-mail de confirmation avec des informations pratiques
– Participez au stage !

*Si vous vous voyez dans l’impossibilité d’assister au stage, contactez-nous le plus tôt possible.

Pour couvrir nos frais d’organisation (location de salle, frais administratifs, rémunération de la formatrice…), nous demandons à chaque participante une participation aux frais :

15 € (Tarif réduit)
30 € (Tarif plein)
→ L’argent ne devant pas être un frein à la participation au stage. Nous réservons systématiquement des places solidaires. Si vous souhaitez en bénéficier, précisez-le lors de l’inscription.
→ Si vous souhaitez soutenir la tenue des stages, n’hésitez pas à faire un don : toute somme donnée sera placée dans la caisse de solidarité permettant à des personnes n’ayant pas les moyens financiers de participer aux stages.

Pour procéder au règlement, plusieurs moyens:
_Au local de l’association: Au premier étage, Local B111, à la faculté de Lettres et Sciences Humaines de Brest.
_Par voie postale:
Association United Students
Faculté Victor Segalen
20 Rue Duquesne,
29200 Brest
_La boîte aux lettres de l’association se situe au premier étage de la faculté de Lettres et Sciences Humaines, dans le couloir des associations.
_Pour une remise en main propre du paiement, merci de contacter Eloïse LELIEVRE-CAVAREC, eloise.clelievre@gmail.com / 06.10.78.55.28

La participation aux 2 journées est indispensable, afin d’assurer la cohérence de l’apprentissage.

Le stage se déroule sur deux jours :
Le samedi 16 mars 2019 de 9h30 à 17h
Le dimanche 17 mars 2019 de 10h à 17h

Lieu : Campus universitaire (salle à confirmer), 29000 Brest

Aucune condition physique particulière n’est nécessaire pour participer au stage.
Aucune tenue vestimentaire n’est imposée.

 

Stage ouvert à toutes les 16 & 17 février 2019

 

Le prochain stage accessible à toutes, à Quimper, c’est pour bientôt, les inscriptions sont ouvertes!

Rien de tel qu’un petit stage pour commencer l’année 2019 tranquille!
Si vous ne saviez pas quoi offrir à vos amies à Noël, ce n’est pas encore trop tard!

DIFENN adopte la méthode Seito Boei, technique historique d’autodéfense féministe développée dans les années 70. L’autodéfense féministe a la particularité d’appréhender la violence de manière réaliste, telle que nous la vivons tous les jours et sous toutes ses formes : verbale, physique, psychologique… au travail, en famille, à l’école, dans l’espace public ou l’espace privé.

Par des jeux, exercices et mises en situation, vous pouvez expérimenter des techniques simples et efficaces de défense verbale et physique. Des moments de discussion permettent d’échanger vos opinions et expériences avec les autres participantes et de trouver du soutien. Grâce à une technique de visualisation, vous pourrez intégrer ces acquis pour qu’ils deviennent des réflexes. Le tout dans une atmosphère de confiance, de respect et de confidentialité.

Voici comment procéder pour vous inscrire au stage d’autodéfense :

    • Contactez DIFENN  par mail : autodefense@difenn.bzh. Si le mail n’est pas un outil que vous utilisez, alors vous pouvez vous inscrire par téléphone : 0769153335
    • Réservez une place pour vous. Pour cela, nous aurons besoin de votre nom, adresse (postale ou électronique) et numéro de téléphone
    • Confirmez le plus rapidement possible votre réservation de place par le paiement du stage – par chèque à l’ordre de DIFENN, à envoyer à :Association DIFENN,
      Espace associatif, 53 impasse de l’Odet
      29000 QUIMPER ou virement sur le compte FR76 1558 9297 0702 4918 2604 008. La réservation ne sera confirmé qu’à réception du paiement. (non remboursable)
    • Quelques jours avant l’activité, vous recevrez un e-mail de confirmation avec des informations pratiques
    • Participez au stage !

*Si vous vous voyez dans l’impossibilité d’assister au stage, contactez-nous le plus tôt possible.

Pour couvrir nos frais d’organisation (location de salle, frais administratifs, rémunération de la formatrice…), nous demandons à chaque participante une participation aux frais :

      • 50 € (Tarif réduit)
      • 90 € (Tarif plein)
      • L’argent ne devant pas être un frein à la participation au stage. Nous réservons systématiquement des places solidaires. Si vous souhaitez en bénéficier, précisez-le lors de l’inscription.
      • Si vous souhaitez soutenir la tenue des stages, n’hésitez pas à faire un don : toute somme donnée sera placée dans la caisse de solidarité permettant à des personnes n’ayant pas les moyens financiers de participer aux stages.

La participation aux 2 journées est indispensable, afin d’assurer la cohérence de l’apprentissage.

Le stage se déroule sur deux jours :
Le samedi 16 février 2019 de 9h30 à 17h
Le dimanche 17 février 2019 de 10h à 17h

Lieu : Mpt du moulin vert, 47 Chemin de Prateyer, 29000 Quimper

Aucune condition physique particulière n’est nécessaire pour participer au stage.
Aucune tenue vestimentaire n’est imposée.

 

Concerto pour salopes en viol mineur: et après on creuse ! Brest 28&29 janvier

La compagnie « Appoggiature » nous invite à venir co animer des ateliers dans le cadre de l’accompagnement du spectacle « Concerto pour salopes en viol mineur »

Les étudiants de l’ENIB (école nationale d’ingénieur de Brest) assiste au spectacle dans un premier temps, puis, quelques jours après, nous venons à plusieurs intervenant.e.s décortiquer ensemble les notions de violences, de consentement:

Plusieurs groupes de 15 personnes sont constitués, pour que chacun.e ait la possibilité d’échanger pendant 1h30, tout au long de deux journées consacrées à ce projet: les 28 & 29 janvier 2019.

DIFENN sera donc au côté de :
– Sébastien : enseignant à l’ENIB et comédien, il modère la discussion.
– Jessica Roumeur, comédienne et autrice de la pièce « Concerto pour Salopes en viol mineur » qui pourra répondre aux questions sur la pièce.*
– Patricia Gagnant, travailleuse sociale à l’AGHEB dont le quotidien est d’accueillir, conseiller, orienter les victimes de violences conjugales.

*La majeure partie des textes du Concerto pour salopes en viol mineur a été rédigée dans le cadre de mon engagement dans le projet Silence on viole. Ils ont été écrits à partir de paroles entendues auprès de différentes personnes (dans la rue, à la télévision, dans le cercle familial, amical, dans des bars, à l’école, etc.) autour de la question du viol et plus particulièrement sur le statut de victime. Ils sont répétitifs, vulgaires (dans les deux sens : grossiers et quotidiens) et dénués de toute enjolivure. Tour à tour placés dans la bouche de l’opinion publique, des victimes ou bien encore des violeurs, les mots sont hachés, assenés et répétés pour donner à voir toute la violence ou l’absurdité qu’ils comportent. A force de répétition, ils sont dépouillés de leurs sens pour ne devenir qu’une matière sonore. L’idée du Concerto (etc.) m’est venue presque par hasard, par assemblement de sons, puis cela a pris du sens. Le concerto Vivaldi, l’un des plus populaires, est devenu une trame, un schéma à suivre, comme une règle du jeu…. Jessica Roumeur

Stage autodéfense pour les bénévoles de DIFENN 18 & 19 janvier 2019

Parce que les bénévoles de association ont elles aussi le droit de se former à l’autodéfense féministe, un stage est proposé en exclusivité pour les bénévoles de DIFENN qui travaillent toutes l’année pour rendre tout ça possible!

Les 19 & 20 janvier 2019! de 10h à 17h

Si vous aussi vous souhaitez organiser un stage entre ami.e.s (organisé en collectif ou non), n’hésitez pas à nous contacter!

DIFENN adopte la méthode Seito Boei, technique historique d’autodéfense féministe développée dans les années 70. L’autodéfense féministe a la particularité d’appréhender la violence de manière réaliste, telle que nous la vivons tous les jours et sous toutes ses formes : verbale, physique, psychologique… au travail, en famille, à l’école, dans l’espace public ou l’espace privé.

Par des jeux, exercices et mises en situation, vous pouvez expérimenter des techniques simples et efficaces de défense verbale et physique. Des moments de discussion permettent d’échanger vos opinions et expériences avec les autres participantes et de trouver du soutien. Grâce à une technique de visualisation, vous pourrez intégrer ces acquis pour qu’ils deviennent des réflexes. Le tout dans une atmosphère de confiance, de respect et de confidentialité.

Atelier autodéfense verbal 24 novembre à 10h13h à Quimper avant la manifestation #nous toutes

Avant de rejoindre la manifestation nationale #nous toutes à 14h à Quimper, venez vous entrainer à la défense verbale!

Vous restez bouche bée face à une insulte ou une humiliation ? Vous avez
l’impression que les autres profitent de vous ? Vous n’arrivez pas à vous
faire respecter dans le cadre privé ou professionnel ?
Découvrez alors vos possibilités d’action et prenez ces situations en main!
Dans une atmosphère de respect, confiance et confidentialité, vous pourrez
échanger vos expériences et chercher des solutions pour mettre un terme à
des comportements qui vous mettent mal à l’aise.
Attention : Atelier non mixte, 12 places maxi !

Date : 24 novembre 2018 de 10h à 13h
inscriptions à : autodefense@difenn.bzh ou 0769163335
Lieu: 53 impasse de l’odet à l’Espace associatif de Quimper
Prix: 15€ à tarif réduit.
25€ plein tarif
25€ + don pour la caisse solidaire : au delà de 25€, la somme servira à payer une autre place d’autodéfense

Le tarif de l’atelier ou du stage est trop élevé pour vous ? Mentionnez-le lors de votre inscription. Nous mettrons la caisse de solidarité à contribution !

Stage Adolescentes 15-17 ans à la Mjc de Douarnenez

Le 8 décembre 2018, de 10h à 17h à la mjc de Douarnenez, un stage adolescentes 15-17 ans se tiendra!
Il est réservé en priorité aux adolescentes de l’espace jeunes de la mjc

Si vous avez entre 15 et 17 ans, n’hésitez pas à nous contacter quand même pour mettre votre nom sur liste d’attente au cas où toutes les places ne soient pas prises d’assaut!

A tout âge, on peut être confrontées à des agressions de la part d’inconnus, d’autres adolescent.e.s et jeunes ou, le plus souvent, de la part d’adultes proches. L’éducation prépare souvent mal à faire face à ces situations.

Dans une formation d’autodéfense (Seito Boei), vous apprendrez à reconnaître des situations potentiellement dangereuses et à agir immédiatement. L’objectif n’est pas de devenir une machine de combat, mais d’éviter de devenir victime de violence.

Pour cela, il est important de savoir :

  • comment se mettre en sécurité,
  • comment demander de l’aide à d’autrui,
  • comment se faire respecter,
  • ou encore comment déstabiliser un agresseur.

Par des jeux, exercices et mises en situation, vous pouvez expérimenter des techniques simples et efficaces de défense verbale et physique. Des moments de discussion permettent d’échanger vos opinions et expériences avec les autres participantes et de trouver du soutien. Grâce à une technique de visualisation, vous pourrez intégrer ces acquis pour qu’ils deviennent des réflexes. Le tout dans une atmosphère de confiance, respect et confidentialité.

Dans un stage d’autodéfense pour adolescentes, l’objectif est de découvrir de manière ludique les possibilités d’action de chacune : crier et faire un scandale, chercher de l’aide, poser des limites verbales et non verbales, déstabiliser un agresseur, se protéger physiquement. La finalité est de se sentir plus à l’aise quand on sait de quoi on est capables pour prévenir les violences.

Bien sûr, une bonne dose d’information, adaptée à l’âge, est nécessaire. L’objectif est de reconnaitre des situations d’agression verbale, sexuelle ou physique le plus tôt possible et de comprendre la différence entre une autorité adulte justifiée et un abus de pouvoir.

 

Staj emzifenn e brezhoneg ‘ba Douarnenez (17 ha 18 a viz du 2018)

Ar gevredigezh « Difenn » hag « Emglev bro Douarnenez » a ginnig daou zervezh staj emzifenn e brezhoneg : An emzifenn a zo ur strategiezh evit talañ ouzh ar feulster a-enep d’ar merc’hed.
Pal an emzifenn a zo goulennata an doare ma vez savet ar jener, peogwir e voutineka hag e ro asant d’ar feulsterioù-se. A benn neuze e vez diorroet gouestoni ar merc’hed da respont. Ur respont hollek
d’ar feulsterioù eo an emzifenn, a gemer e kont ar fed da lakaat bevennoù dre ar c’homz, da bleustriñ dre ar preder, da virout ouzh skeuliadur ar feulster, da ziorroiñ ar preder hag ar c’helaouiñ ha da
anavezout teknikoù fizikel emzifenn.
Staj digor d’an holl merc’hed adalek 16 bloazh.

9h30h 17h00: d’ar sadorn 17 a viz du ha d’ar sul 18 a viz du.
Mjc Douarnenez
12 plas.
Deuit gwisket evel boazh.
Dao eo kemer perzh d’an daou zervezh a-bezh.
Priz: 40€

DIGOR EO AN ENSKRIVADURIOù:

Dre pellgomz: 07.83.88.75.57
Dre postell: emglev.bro.dz@gmail.com

Muioc’h a ditouroù: www.emglev-bro-dz.bzh pe www.difenn.bzh

Raz le bol du harcèlement dans la vie de tous les jours ? des agressions des agressions verbales, physiques, psychologiques, …de la part de personnes connues ou inconnues ?
L’association DIFENN organise un stage accessible à toutes les femmes, quelque soit l’âge ou les capacités physiques. .
Nous nous entrainerons à écouter nos limites, à agir quand elles ne sont pas respectées, à prendre confiance en nos capacités d’assurer nous mêmes notre sécurité indépendamment des questions de force et de techniques complexes.
L’objectif est de constituer une trousse à outils de stratégies simples et efficaces, adaptées à chacune, pour agir rapidement, éviter l’escalade, se mettre en sécurité… Il s’agira d’apprendre à poser ses
limites, par l’autodéfense verbale, par le langage du corps, par l’autodéfense physique … Une approche que nous étudierons aussi bien dans la sphère familiale, amicale, au travail, dans la rue avec toute personne connue ou inconnue.
La participation aux deux jours est indispensable, aucune tenue particulière n’est nécessaire.